P2P entre copains (et sans les flics)

C’est ce que promet un produit qui n’est pourtant pas encore disponible mais qui promet de se comporter comme un plug-in pour FireFox (une extension du navigateur Internet à succés). Développé à Prague, on en parle déjà beaucoup alors qu’il n’est pas encore disponible au téléchargement : AllPeers.

En fait, il s’inscrit dans une tendance pour le futur proche des logiciels de P2P. Sachant que le RIAA, le MPAA, le FBI, la police, la SACEM, etc. ont bien l’intention de poursuivre les utilisateurs de logiciels P2P (même s’ils n’y sont pas toujours efficaces) qui s’en servent pour télécharger des fichiers soumis au droit d’auteur (par exemple, des chansons ou des films), cette tendance annonce l’arrivée de DarkNets (des réseaux sombres). Il s’agit d’utiliser la technologie P2P, mais uniquement entre copains. Au lieu de voir des millions d’autres utilisateurs et d’accéder directement à leur disque dur, ces DarkNets fragmenteront tellement les réseaux d’échange que leur piégeage en deviendrait presqu’impossible. Cela revient à faire le lien de personne à personne, mais ne jamais donner un accés direct. C’est assez inspiré des réseaux paramilitaires de résistance à une oppression ou des mouvements de guérilla urbaine.

A suivre, certainement.