Sony Alpha A100, c’est parti !

Sony Alpha DSLR A100

Après les premières informations qui relevaient de la fuite (organisée ou pas), la plupart des sites intéressés à la photographie numérique de qualité présentent la nouveauté du moment en provenance de chez Sony. Il s’agit de l’Alpha A100 qui devient le premier appareil photo reflex numérique à remplacer les anciens produits de Konica-Minolta qui ont disparu il y a quelques mois.

Pour tout savoir…

Nouveautés

Comme les photographies l’annonçaient déjà, il s’agit d’un appareil très proche de l’ancien Dynax/Maxxum 5D. Mais il présente des évolutions très significatives dont certaines sont susceptibles d’attirer l’attention non seulement des anciens possesseurs de mantériel Minolta (appareil et/ou objectifs). Voyons ce qui m’a le plus frappé :

  • Un capteur 10.2 Méga-pixels ! Ca va arracher dans une catégorie de prix où ne peuvent pas pénétrer des Nikon D200, par exemple : 900$ (sans doute 900€) pour le boîtier seul.
  • Les objectifs annoncés par Sony (19 en tout) devraient couvrir toute la gamme d’un amateur éclairé. La plupart proviennent de l’ancienne gamme Konica-Minolta, mais Carl Zeiss est aussi appelé à la rescousse pour un nouveau zoom 16-80 mm Vario-Sonnar T*, deux focales fixes Planar T* 85 mm et Sonnar T* 135 mm.
  • La stabilisation d’image par déplacement du capteur (même si le nom change et devient Super Steady Shot, c’est sans doute à 99% la techno Konica-Minolta).
  • La mobilité du capteur sera aussi utilisée pour forcer un nettoyage de la poussière par vibration à la mise sous tension. On copie Olympus, mais intelligemment.

Quelques éléments demandent à être étudiés de plus près avant de savoir vraiment quoi en penser :

  • Une nouvelle puce de traitement de l’image (Bionz) dont l’efficacité n’est pas encore connue. Mais Sony a l’expérience suffisante pour ne pas être inquiet a priori. Par ailleurs, cela devrait apporter une gestion plus complète de la dynamique de luminosités et de couleurs (ce sera soit merveilleux, soit complètement « bricolage », selon la manière dont c’est fait).

Certains aspects sont plus prévisibles vu le contexte :

  • 100-1600 ISO
  • Ecran LCD arrière de 2.5 pouces, avec affichage de l’histogramme.
  • Formats d’image JPEG et RAW
  • Cartes CompactFlash I/II et Microdrive
  • MemoryStick Pro et Pro Duo (avec adaptateur)
  • Viseur à Pentaprisme, mais avec des caractéristiques proches de celui d’un Dynax 5D (on aurait pu préférer le superbe viseur du 7D).
  • Système Flash compatible Minolta.
  • Rafales 3 images/seconde (illimité en JPEG, 6 images max en RAW)

Finalement, au prix de 1000$ avec un zoom 18-70mm, l’appareil sera disponible dès le mois de Juillet aux USA. Les pré-commandes peuvent commencer.

Les previews sur les sites de référence