Pas tout à fait finie la tremblante des photos

On savait que les photos floues sont la plaie des photographes (amateurs ou pas). Grace à hOwGee, j’apprenais que la tremblante du photographe (même si elle n’est pas à rapprocher de l’encéphalite spongiforme de l’ovin ou du bovin) allait recevoir sa solution.

Des chercheurs de l’université de Toronto ont travaillé sur le sujet pour développer un algorithme redoutablement efficace (à ce qu’on en lit). Rassurez-vous (!) cela ne corrigera pour le moment que les tremblements de l’appareil photo lui-même (ou de celui qui le porte).

La question reste de savoir si cela sera aussi efficace qu’un stabilisateur d’image comme on en trouve dans quantité d’appareils récents (bien sûr les reflex numériques de Sony ou Pentax et les objectifs de Canon et Nikon, mais aussi de plus en plus de compacts numériques à relativement bon marché dès qu’ils intègrent un zoom de grande amplitude qui a tendance à amplifier le risque ou le problème).

Mais le véritable progrès sera celui où l’agorithme reconnaîtra les mouvements du sujet pour les corriger. C’est particulièrement frappant sur la première image donnée en illustration de l’article original de CNet. On y voit un enfant qui joue et dont l’image est floue. A l’évidence, la plus grande partie du problème vient des mouvements de l’enfant et non de l’appareil photo. C’est sans doute aussi pourquoi le résultat y est aussi limité.