Roumazeilles.net

Numéricable veut acheter Free

Plus précisément, la Lettre de l’Expansion a annoncé ce matin que le fond d’investissement Cinven, propriétaire de Numéricable, souhaite présenter une Offre Publique d’Achat (OPA en Bourse) sur Illiad, la maison mère de de Free. Le montant s’élèverait à 5 milliards d’Euros.

Laissons les analystes financiers décider si c’est le bon prix pour plus de 2 millions d’abonnés (deuxième opérateur en France après Orange-France Télécom et devant Neuf Télécom). Ne vendons pas encore la peau de l’ours (la chasse ne fait que commencer). Les clients de Free peuvent se demander ce que cela changerait. En réalité sans doute moins que l’on ne peut l’imaginer, mais certains éléments peuvent donner des indications importantes.

En particulier, le style des deux sociétés est totalement différent. Numéricable (et NOOS) est une entreprise qui se bat sur un marché (le cable) qui évolue moins vite dans l’Internet que l’ADSL (le point fort de Free). Des tarifs élevés sauf dans les offres groupées TV+Internet, mais qui sont sérieusement mises en danger par le Triple-Play ADSL (les offres Internet ADSL + Téléphone gratuit + TV gratuite). Numéricable est une société qui présente une offre qui se veut rassurante pour le grand public (un peu comme AOL, dont la filiale française a été rachetée il y a peu par Neuf Telecom).

A l’opposé, Free est la marque d’Illiad une société qui se veut à la pointe de la technique (l’annonce en septembre dernier du lancement d’investissements gigatesques pour mettre en place des offres fibre optique partout en France est bien dans cette ligne) et qui se tient à des tarifs très proches du plus bas (les 29,99€ par mois de leur offre sont généralement moins cher que n’importe quelle autre offre grand public similaire).

Nous avons là deux cultures complètement différentes qui risquent de s’affronter en interne lors d’un rapprochement – peut-être pas tout de suite, mais sans doute très tôt. Si la Direction d’Illiad venait à céder à cette demande en mariage, les clients Free pourraient y trouver des surprises désagréables. Par contre, à l’opposé, la culture Free pourrait aussi bien transformer Noos/Numéricable de fond en comble. Tout cela dépendra des choix de la Direction après le mariage.

Illiad a fini la journée de Bourse avec une hausse de près de 5% (alors que la journée était rouge pour presque tout le reste de la côte).

Autres articles similaires :


  • Feed des réponses.

Les commentaires sont finis.


http://www.roumazeilles.net/

Copyright (c) 1999-2014 - Yves Roumazeilles (tous droits réservés)

Template du : 12-dec-13

Recherche fournie par Google.com
Roumazeilles.net
Roumazeilles.net