Y2K7 : le bug de l’an 2007

Le 1er janvier de l’an 2000, certains ont voulu croire, aurait dû voir le monde s’écrouler sous nos pieds parce que de nombreuses vieilles aplications logicielles avaient été écrites avec des dates codées sur deux chiffres. Au changement de siècle (ou plus précisément au passage de 99 à 00), il a fallu upgrader/corriger ces applications pour leur faire utiliser des dates à 4 chiffres pour éviter la fin de la civilisation.

Le cauchemar n’a pas eu lieu pour le monde, mais il y a eu une explosion d’activité dans l’industrie du logiciel pour corriger le bug de l’an 2000 – Y2K bug. Aujourd’hui, nous arrivons au point sensible où nous pourrions être les témoins d’un drame similaire : le bug de l’an 2007 – Y2K7 bug.

En 2005, le Congrés Américain a décidé, au milieu du Energy Policy Act of 2005, que la date à laquelle passer de l’heure d’hiver à l’heure d’été (et inversement) serait changée. Au lieu des habituels premier dimanche d’Avril et dernier dimanche d’Octobre, il faudrait se décaler de 3 semaines aux USA et dans quelques pays qui ont suivi le mouvement comme l’Australie. La première mise en application : mars 2007.

Rien de bien terrible si ces dates n’étaient pas codées en dur dans la plupart des applications logicielles qui utilisent des informations d’heure. La plupart d’entre elles doivent donc être corrigées pour se comporter correctement dans quelques semaines.

De manière très certaine, toute application non-corrigée et publiée avant 2005 (avant la décision) est condamnée d’avance à déraper en mars prochain quand il faudra changer d’heure. Avez-vous remarqué que Windows 2000 représente encore 10-15% de la base installée des PC Windows ? vez-vous remarqué que Windows XP a été lancé en 2001 ? Peut-être que votre agenda en ligne ou le logiciel de réservation de votre compagnie aérienne n’a pas été mis à jour… Comme pour Y2K, le bug de l’an 2000, Y2K7, le bug de l’an 2007, pourrait avoir une influence sur des systèmes plus discrets : des routeurs, des photocopieuses, des PDA, des téléphones mobiles, des services de réservation de salle de réunion ou de conférence, des compteurs électriques et -bien sûr- l’horloge qui clignote encore sur la façade de votre magnétoscope (OK ! Pour celle-là, il faudrait commencer par la mettre un jour à l’heure).

Les gesticulations associées aux mises à jour peuvent commencer.

Pour ceux qui s’en inquiéteraient, Windows XP a déjà été mis à jour par les Windows Update. Inutile d’acheter Vista pour ça.