Durée de vie des CD-DA

Dans le cadre de l’attention que je porte à l’évaluation de la fiabilité des supports optiques (et en particulier les CD-R et DVD-R dont l’utilisation en mode archivage justifie pleinement de s’en préoccuper), j’ai trouvé un document particulièrement intéressant publié par l’équipe qui gère la bibliothèque numérique à la Bibliothèque Nationale de France.

La BNF reçoit le dépôt légal en France et, dans ce cadre, archive toute la production phonographique sur CD-Audio pressé (ou CD-DA) depuis 1983. Alain Carou et Thi Phuong Nguyen ont résumé les observations qui ont pu être faites dans ce cadre, avec maintenant un recul de deux décennies. Le constat est plutôt rassurant puisque les CD-DA tiennent bien leurs engagements (les estimations les plus conservatrices donnaient 20 ans de survie pour les disques pressés).

Par ailleurs, le rapport publié (intitulé  » Contribution à l’étude du vieillissement des CD – Recherches sur les collections de la Bibliothèque nationale
de France
« ) contient finalement de nombreuses informations intéressantes au long de ses 21 pages. Afin de vous allécher, en voici quelques éléments :

  • Une explication claire des paramètres de mesure de la qualité d’un CD (BLER, BERL, C1/C2, jitter, etc.)
  • Des commentaires détaillés sur les problèmes posés par les disques argent+vernis nitrocellulosique (disques PDO UK dits « bronzés » ou disques Optimes), pour lesquels le vernis ne faisant pas suffisamment office de protection, la couche argent se dégrade rapidement (plus rapidement qu’une couche aluminium).
  • Une analyse de disques dits « embués » pour lesquels le substrat polycarbonate s’est dégradé anormalement rapidement (mauvaise stabilisation chimique ?).

A lire absolument.

Source : http://bibnum.bnf.fr/conservation/supports.html