Génie dans le métro

Le Washington Post a récemment demandé à Joshua Bell, violoniste internationalement reconnu, de descendre dans le métro de Washington à une heure de pointe pour y jouer de son Stradivarius.

Que croyez-vous qu’il arriva ? Presque rien, bien sûr. Quelques dollars de recettes pour un violoniste qui est plus habitué aux cachets qu’aux oboles, quelques rares passants pour s’arrêter, une admiratrice pour le reconnaître.

Un article un peu long, accompagné de vidéos, pour décrire toute l’expérience avec ses moments émouvants et ses longs vides.

Washington Post : « Pearls Before Breakfast » (Can one of the nation’s great musicians cut through the fog of a D.C. rush hour?) via Neatorama.