La sublimation de colorant (ou Dye sublimation) expliquée

J’ai parlé à quelques reprises des différentes techniques d’impression jet d’encre, mais un lecteur attentif (merci Daniel) m’a fait part de l’existence d’une technique moins courante que les habituelles encre à pigment ou encre à colorant. J’avoue que je ne connaissais pas mais il s’agit d’une technique un peu ancienne utilisée principalement par Epson pour des imprimantes de bureau et qui mêle un solvant et un colorant sensible à la température.

Pour son utilisation il faut absolument un support préparé dont la surface est elle-même relativement sensible à la chaleur (face polyester) pour pouvoir s’ouvrir à la chaleur (création de micropores qui permettent l’entrée du colorant, puis se referment derrière lui) ou d’une surface très dure (métal ou céramique, par exemple, sur lesquels l’encre peut cuire pour adhérer). On rencontre particulièrement cette technologie dans les giclées (solutions d’impression sur un support qui ressemble beaucoup à une toile de peintre : encre sublimée sur une surface toilée recouverte de polyester).

Peu présente aujourd’hui dans les bureaux et chez les consommateurs grand public, cette technique doit être assez difficile à maîtriser en matière de respect des couleurs (l’importance de bons profils ICC n’est pas à sous-estimer), impose des papiers préparés (les supports spéciaux, genre coton/chiffon, ne sont pas utilisables) et doit beaucoup gagner en durée de vie (préservation de l’encre au fond des pores refermés).

Source :

Remarque complémentaire à propos de l’utilisation éventuelle de ce type d’encre sur une Epson R800/R1800 : ces encres seraient aussi utilisables avec des imprimantes qui n’ont pas vraiment vu venir ce genre de choses, les Epson à encre UltraChrome (R800/R1800). Là, ça sent le gros risque ; d’autant que ces imprimantes utilisent normalement une combinaison assez complexe avec une cartouche d’un vernis ou d’encre « gloss optimizer » transparente destinée à gérer le bronzing. Je resterais franchement à l’écart d’une pareille combinaison (en clair j’aurais peur pour mon imprimante…)