Avez-vous besoin des disques hybrides ?

Microsoft voudrait nous faire croire que les disques durs hybrides (qui contiennent un disque dur magnétique traditionnel, un peu de mémoire Flash et la tradionnelle mémoire cache) sont la panacée universelle, le sommet de la technologie enfin autorisé par Windows Vista.

Le principe d’ajouter de la mémoire Flash à un disque dur est de disposer d’une sorte de mémoire cache moins enfouie dans le disque mais que le système d’exploitation (Windows Vista en l’occurence) peut utiliser à sa guise pour améliorer les performances du système.

Seagate Barracuda 7200.10 - 320Go en interface SATA 300 ncq avec un cache de 16Mo (ref# ST3320620as)C’est bien gentil mais cela revient à augmenter le prix et la complexité de l’ensemble. Là où la mémoire cache était un moyen utilisé par le disque lui-même pour fonctionner plus efficacement sans impacter le système d’exploitation (qui voit seulement un disque un peu plus rapide), la mémoire Flash des disques hybrides ajoute une tâche de plus pour Windows. Pire, Windows a déjà en place différents systèmes de cache du disque dur. Ils exploitent la mémoire DRAM du PC ; ils sont adaptables en fonction de la taille mémoire du PC, en fonction de ce qui est fait à un moment donné par l’utilisateur. Là, sans retirer cette fonctionnalité (que l’on oublie facilement parce qu’elle est enfouie) il faut aussi ajouter une autre couche.

Sérieusement, plutôt que d’acheter un disque dur hybride avec ce que cela représente de surcoût, je recommande franchement d’investir dans de la mémoire centrale. La DRAM reste ce qui a le plus d’effet sur la performance de votre système (y compris sur la performance apparente du disque dur).

Dernière minute : Maintenant, les fournisseurs de disques en sont même à nous indiquer que ce n’est pas la faute de la technologie si elle ne se répand pas davantage. C’est simplement que le prix de la Flash est trop élevé (!) et qu’il faudrait metttre beaucoup plus que les 256Mo habituels dans les modèles hybrides actuellement disponibles [1].