Remplacer Bittorrent par des logiciels plus discrets

Si vous voulez faire du P2P très discret (pour ne pas parler de l’anonymat complet), oubliez Bittorrent, Gnutella ou Kazaa. Avec l’arrivée de plus en plus d’espion officiels ou non qui s’intéressent à votre trafic réseau, ils ne sont tout simplement plus adaptés.

J’ai fait une balayage très rapide de quelques solutions possibles pour protéger votre vie privée et rester discret lors de vos échanges de fichiers sur Internet. Voici quelques idées qui me sont venues :

  • Omemo est un développement récent qui nous vient d’Espagne. Je l’ai essayé, mais il est très clair que le programme est encore en phase beta. Tout au plus, j’ai réussi à télécharger un ou deux petits fichiers, mais aucun gros, ni aucun upload. Attendons que cela fonctionne.
  • GigaTribe a l’air d’une bonne solution si vous êtes prêt à payer la version Premium. Il construit un réseau fermé avec vos amis, mais la version standard (gratuite) ne fait de téléchargement que depuis un seul pair, ce qui limite considérablement l’intérêt dans une ère postérieure à BitTorrent. GigaTribe3 devrait corriger bon nombre de problèmes plus tard en 2008. A suivre.
  • Freenet semble un peu plus aride au départ. Mais si vous lancez Thaw, une application installée dans le package de base, vous aurez un accés facile à un large choix de téléchargements avec une performance qui n’est pas extraordinaire, mais qui reste raisonnable : quelques jours pour 2Go de vidéo, on a vu pire. Mais certains seront peut-être perturbés par le genre de données que l’on y trouve : au milieu des fichiers les plus courants sur les réseaux P2P, vous allez rencontrer une riche information inspirée des théories les plus loufoques de conspiration et une sérieuse charge de pornographie et de pornographie pédophile (contrairement à ce qui est raconté, on ne rencontre pas facilement cette dernière catégorie sur l’Internet ouvert).

Je ne sais pas où va le P2P dans le futur. Mais il est certainement quelque part autour de ces darknets (réseaux qui sont spécialement protégés contre les intrus ou les espions). Freenet est supposé être le meilleur et le plus sûr, même s’il n’est pas parfait (il est maintenant clair que de certaines agences publiques ont installé des noeuds Freenet pour les aider dans l’observation de ce type de trafic).