Question macro

Question : Je cherche à utiliser un boitier reflex numérique pour réaliser de la photographie technique. Le sujet typique est une carte électronique de dimensions courantes, que je souhaite photographier en plein cadre, puis avec un peu plus de détails locaux. La question: quel objectif choisir ?

J’ai pu comprendre qu’il y avait deux approches, chacune avec ses avantages et inconvénients. Le macro est le plus facile, mais donne peu de profondeur de champ (les prises sont parfois en oblique pour des raisons d’accessibilité) et distord les longueurs. Certains préconisent le zoom pour éviter les distorsions, mais le recul nécessaire et l’éclairage rendent la mise en oeuvre plus difficile.

As-tu un conseil à donner ? Un pointeur vers des informations en ligne serait aussi bienvenu.


Réponse : En gros, le terme macro s’applique à toute photographie en gros plan (macrophotographie). Mais il y a des objectifs qui sont spécialement optmisés pour permettre ce type de photo (les « objectifs macro »). Avec eux, sans trop d’artifices, on peut « faire de la macro ». Le plus souvent, cela relève de rapports de grandissement qui peuvent aller aux alentours de 1:1 ou 1:2 (un mm sur le capteur pour 2 sur le sujet). Cela devrait descendre plus bas que ce que tu as à faire en général (des cartes qui se comptent en cm ou dizaines de cm).

Un zoom est un objectif dont la focale peut varier (par exemple, un 28-105mm variant entre un grand angle de 28mm et un petit télé de 105mm). Mais beaucoup de gens utilisent improprement le terme de « zoom » à la place de télé-objectif (un objectif dont la longue focale permet de « rapprocher » le sujet), ce qui est sans doute ton cas ici.

Les deux regardent donc deux aspects différents de la photo. On trouve des objectifs à focale fixe qui sont macro ou pas, des télés qui sont macro ou pas, et des zooms qui sont macro ou pas.

Dans ton cas, il est sans doute souhaitable d’utiliser un objectif macro. Parce que cela évite de recourrir à d’autres artifices parfois compliqués comme les bagues allonge ou les bonnettes qui relèvent franchement du compliqué pro. Ils sont généralement décrits comme tels ou comme disposant d’une très courte « distance mini de mise au point ».

De plus, tu as certainement intérêt à choisir plutôt un zoom de petite amplitude (zoom pour gagner de la facilité de cadrage ; petite amplitude parce que sinon tu risques de ne pas trouver beaucoup d’objectif macro). A défaut les petits télé macro (presque toutes les marques ont des « 100mm macro ») seront ta cible.

Dans tous les cas, la macro-photo présente des difficultés spécifiques qui ne dépendent pas vraiment de l’objectif choisi mais peuvent influencer :

La profondeur de champ est toujours ridicule (elle est limitée par le rapport de grandissement, donc plus tu veux photographier un petit objet moins tu auras de PdC). La seule solution : fermer le diaphragme le plus possible (à f/11, à f/16 ou plus). Mais cela est catastrophique pour l’éclairgage. Il faut souvent un petit pied pour pouvoir faire une pose ou un flash déporté (il est rare que le flash incorporé au boîtier puisse éclairer un objet très près de l’appareil, mais il peut souvent « commander » sans fil un flash posé à côté).

Pour les distorsions dont tu parles, elles viennent principalement de l’angle de prise de vue et aucun objectif (courant) ne fera le tour de l’objet pour changer d’angle. Il te reste à bouger l’objet ou l’appareil.
Une autre source de déformation est la mauvaise qualité des optiques, mais on visant un objectif un peu spécialisé comme un petit télé macro ou un zoom macro, en général, le prix fait rentrer dans une gamme pas trop mauvaise.

Après, tout dépend un peu de l’appareil utilisé (selon les marques, le choix est plus ou moins large).

1 comment for “Question macro

  1. ted
    21 mai 2008 at 12:23

    Merci d’avoir partag

Comments are closed.