Safari Botswana ou pas ?

Je comptais partir au Botswana avec l’agence Objectif Nature le mois prochain (safari photo « Botswana sauvage »), mais cela a l’air très sérieusement compromis. Je suis passé à l’agence samedi et, apparemment, Objectif Nature a rempli le voyage, a dû oublier de me rappeler pour me demander si je maintenais mon option (ou quelque chose du genre) et plutôt que de me dire immédiatement que mon départ est maintenant impossible, il fallait attendre aujourd’hui pour savoir s’il y avait encore une possibilité. Vu la tête de la minette qui m’expliquait ça, elle n’y croit pas un instant et le plus sympa du voyage (pour moi) sera sans doute d’aller me faire piquer contre la rage trois fois ce mois-ci.

BotswanaMaintenant, j’ai rappelé l’agence et j’ai obtenu des explications complémentaires (ou différentes en tout cas). Si le Botswana sauvage est retiré de la vente c’est parce qu’ils n’arrivent pas à réserver des vols pour les gens qui sont en option (c’est mon cas, mais je me demande ce que ça va devenir pour ceux qui sont confirmés…) J’ai d’abord imaginé que cela voulait dire qu’ils s’étaient plantés sur les prix des vols et qu’ils ne peuvaient pas encaisser l’erreur (je suis mauvais esprit, je sais) ou qu’ils ne savaient plus prendre des vols secs sur un compagnie aérienne (c’est dur aussi). En fait, après discussion avec Patrick Fagot (photographe et ami avec qui j’étais au Brésil l’an dernier), cela semble s’expliquer par les nombreuses conversions de voyages kenyans en Afrique du Sud, Botswana, Namiibie et Zambie (à cause des événements de ces derniers mois). Même si la situation est suffisamment détendue pour que les services d’information du Ministère des Affaires Etrangères aient retiré leurs avis négatifs, les voyagistes (et les voyageurs) évitent le Kenya cette année ce qui crée des « emboutiellages ».

Conclusion Objectif Nature : quelle autre destination pourrait vous convenir ?

Evidemment, ils m’ont parlé du voyage photo ornitho au Kenya avec Tony Crocetta (dont j’avais entendu parler par ailleurs parce qu’un ami –Bruno Tredez– y est inscrit) ; curieusement, il n’est plus sur leur site dans la liste des voyages avec places disponibles, mais il n’est pas plein (!) et ils ont déjà bloqué les vols même s’il n’y a pas encore le compte de passagers/voyageurs. Pour le coup, c’est à ne rien comprendre. Tout ça n’a pas l’air très logique. Ca me fait sérieusement douter de la validité des arguments avancés… J’étais déjà perplexe devant leur dernier catalogue qui mélange prix hors vols et prix vol compris, avec une subtilité qui me dépasse. Mais là, j’étais complètement perdu sans l’aide de Patrick Fagot.

J’avoue que même si les dates me conviennent, ce n’est pas tout à fait le même style de voyage (je suis moins ornitho que félins, et plus camp fixe en brousse que lodges séparés par des étapes de liaison, par exemple).

Je suis bon pour y réfléchir à tête reposée ; et rapidement, puisqu’il faudrait que je me décide avant la fin de la semaine. Impossible donc de confirmer si je serai en Afrique au mois de juillet 2008. Peut-être, peut-être pas, peut-être plus tard.

[Mis à jour plusieurs fois dans les heures qui ont suivi la publication initiale]