Zemanta Related Posts Thumbnail

RAID & NAS facile et sûr : Synology DS413j

Depuis déjà quelque temps, j’en étais venu à m’inquiéter des pannes frquentes que j’observe sur mes disques durs. Cela peut vous paraître inhabituel, mais je suis un acharné du stockage sur disque dur (je ne fais aucune confiance aux CD-ROMs et autres supports optique peu fiables). Depusi des années j’achète des disques durs aussitôt que le besoin s’en fait sentir le moins du monde sur l’un de mes ordinateurs (j’en entends déjà qui disent « trop nombreux »…). Actuellement, j’ai environ 6000 To de disques d’origines et de tailles très diverses. Plus de 15 disques, répartis à peu près également entre SATA/PATA/IDE et boitiers externes en USB.

Synology DS413j

Synology DS413j

Du fait que ces ordinateurs (et les disques associés) sont toujours allumés 24h/24, que les HDD proviennet de différentes marques, ont différentes tailles et que je ne mets presque jamais à la retraite les plus vieux, explique certainement que je rencontre environ une panne mortelle par an. Bien sûr, je me suis organisé pour disposer de sauvegardes (cela fait bien longtemps que je n’ai pas perdu de données critiques) mais il y a quand-même des accidents énervants (récupérer des copies d’un film ou d’un MP3…)

Alors, après deux pannes consécutives ces six derniers mois, j’ai décidé de vérifier vraiment quelle solution plus pérenne se présentait à moi. Je suis rapidement arrivé à la conclusion que je devais acquérir un serveur NAS (un équipement de réseau local qui abrite et partage des disques durs) avec une technologie RAID-5 (qui assure via plusieurs disques redondants qu’une panne de disque ne cause aucune perte de donnée et aucun arrêt du fonctionnement). Le principal problème est que cela demande à payer un boitier assez cher (habituellement entre 300€ et 800€ pour un NAS qui contienne plus de deux disques) et un paquets de disques durs (le RAID-5 demande au moins 4 diques). Cela impose donc un grand pas en avant, mais j’étais décidé.

Je viens d’acheter un Synology 413j avec quatre disques de 30 To de capacité. Essentiellement, parce que c’est un des NAS les moins chers du marché qui reste capable de RAID-5 et que les essais disponibles sur Internet confirment qu’il est très bien conçu et construit (par exemple, il a deux ventilateurs quasiment totalement silencieux (pour qu’en cas de panne de l’un, le second assure encore le service en attendant la réparation).

Au cours de cette sélection, j’ai appris quelques choses intéressantes que je suis prêt à partager avec vous ici :

Western Digital RED

Western Digital RED

  • Tous les disques durs ne sont pas nés égaux devant leur utilisation en configuration RAID. La plupart des disques modernes, quand ils détectent une erreur locale, vont se contenter de traiter en docueur, mais lentement : mettre la demande en attente, corriger l’erreur, puis revenir en fonctionnement normal. Cela peut prendre plusieurs secondes et être détecté par le serveur RAID comme une panne définitive du disque qui pousse le NAS à le mettre hors service alors que le disque est toujours OK. Certains disques durs peuvent être configurés pour être sûr que la correction soit suffisamment rapide pour être invisible, certains le sont à la sortie de l’emballage : Western Digital a créé une telle série de disques durs, les WD Red.
  • La consommation électrique est un sujet plus intéressant que dans d’autres applicaitons (la machine reste allumée 24h/24). La performance pure des disques est un peu secondaire parce que le configuration RAID ne fait pas que rendre fiable, elle améliore aussi les performances par rapport à un disque unique. On peut donc utiliser des disques relativement lents tournant à 5400 t/mn (pas trop chauds, pas trop consommateurs, pas trop chers, etc.)
  • Comme le serveur NAS est conçu sur la base d’un PC à base de Linux (le plus souvent), il peut faire plein d’autres choses. Le logiciel DSM de Synology est fabuleusement flexible et contient une liste de paquets qui peuvent être installés optionellement en quelques minutes seulement.

J’ajouterai encore quelques impressions pratiques après les premiers jours d’utilisation ici.

Post navigation