Micro-crédit : ma propre expérience

Selon la règle, le micro-crédit consiste en l’attribution de prêts de petits montants à des micro-entreprises ou des individus. Le principe avait été présenté au monde par le Bangladais Muhammad Yunus et à la banque qu’il a créée, la Grameen Bank. Cela leur a valu à tous les deux rien moins qu’un prix Nobel de la Paix.

On pourrait avoir l’impression que tout cela est loin de nous (le Bangladesh !) mais il y a moyen de participer via Internet. Un site web, Kiva, vous propose de participer vous aussi en prêtant de l’argent (sans intérêt pour vous) à des personnes partout dans le monde.

KivaKiva recrute des petits établissements de crédit partout dans le monde et les met en contact avec des internautes qui veulent agir, à partir de 25$.

Il n’y a rien à y gagner pour vous, pour moi. Il y a un petit risque de voir un emprunteur ne pas rembourser (les intempéries, la maladie, sont des causes courantes pour les cas que j’ai pu observer). Mais comment ne pas se sentir obligé d’utiliser quelques dizaines d’euros pour aider des personnes qui n’ont pas autrement accès à nos grandes banques internationales (qui ne prêtent déjà pas souvent à des européens qui ont les moyens, à vous, à moi, à Ben Bernanke) ?

Depuis 2011, je prête ainsi de petites sommes, qui me sont ensuite remboursées, puis que je peux prêter à nouveau. Deux fois, il est vrai, l’emprunteur n’a pas tout remboursé. Une fois, il a mis bien plus de temps que prévu. Mais, j’ai bien peur de considérer que c’est un bien petit prix à payer pour changer une vie ou pour transformer les perspectives d’une famille ou d’un groupe.

Pourquoi vous n’essayeriez pas ? Il suffit d’aller sur Kiva et de leur envoyer un minimum de 25$ (pourquoi pas 50€ ?)

PS : Je ne gagne rien si vous suivez les liens que je mets ici (sauf la satisfaction éventuelle de voir des gens suivre mes conseils).