Roumazeilles.net

Remplacement d'une vieille imprimante laser

La chasse à l'imprimante laser

 

Pourquoi changer ?

Imprimante laser HP laserJet 4LJ'avais une vieille imprimante HP LaserJet 4L. Celle qui semblait inusable (elle doit avoir 10 ans au moment où j'écris) arrive à la fin de sa vie d'imprimante. Elle a fait un peu de tout : des milliers de lettres et autres copies d'écran ; des centaines de petits paquets d'impression ; des dizaines de documents de plus de 100 pages ; une thèse de lettres.

Après d'aussi bons et loyaux services, les galets d'entrainement ont vieilli. Ma LaserJet a maintenant du mal à tirer plus de 50 pages d'affilée sans faire un bourrage de papier. Je suis un sentimental, mais c'est quand même la fin de notre vie commune et j'ai décidé d'acheter une nouvelle imprimante.

Plusieurs conditions apparaissaient au cahier des charges :

Mise à jour :

J'ai finalement quelques éléments de comparaison utilisable sur le site CNet.com qui publie ses études de produits informatiques. Cela confirme à peu près mon choix. Ouf...

Voir aussi :

ZDnet Laser/LED printer review
PC World "Top 10 Monochrome Laser Printers"

Je me suis mis en chasse et j'ai immédiatement remarqué une chose : plus aucun site web digne de ce nom ne fournit de comparaison d'imprimantes laser N&B. Les sites d'achat proposent bien les habituelles comparaisons de spécification, mais le sujet a l'air passé au second plan des préoccupations devant le succés des imprimantes à jet d'encre. C'est bien dommage parce que le coût à la page est ridiculement élevé quand on veut jeter de l'encre noire sur du papier (il vaut mieux acheter une laser à mettre à côté de la jolie imprimante photo de vos rêves).

Ensuite, j'ai noté que l'on commence à sérieusement parler des imprimantes laser couleur à prix d'ami. J'ai commencé par envisager cette possibilité.

Imprimantes lasers couleur (comparatif rapide dans les meilleurs prix)

Première surprise, il y a bien des lasers couleur à prix d'ami (comptez plus de 200€ quand même, et souvent plus de 300-350€ ; vous pouvez consulter mon site préféré : MonsieurPrix.com). En particulier, j'ai remarqué que Konica-Minolta "soldait" sa série Magicolor 2300 via plusieurs vendeurs en ligne (parfois avec une garantie réduite à 3 mois).

Quelques imprimantes couleur tombent dans la catégorie que je pouvais considérer comme achetable.

Complément :

Tom's Hardware GuideParu sur le site de Tom's Hardware juste au moment où je cherchais une imprimante laser couleur : "Le laser couleur Ó prix cassÚ" (ou en version anglaise "Color laser printers at bargain price").

Une des conclusions les plus intéressantes de cet article : faites quand même attention au prix des consommables. Pour certaines marques, une imprimante neuve vaut moins cher que le jeu complet des cartouches de toner. Même si le prix à la page reste infiniment plus faible que pour le jet d'encre, cela reste à surveiller.

Konica-Minolta Magicolor 2300W : énorme (25kg, 50cm de haut), bruyante (39dB au repos) et consommant 250W au repos (après ça, plus besoin d'éteindre la lumière en sortant de chez moi). Mais elle semble avoir une impression de bonne qualité et rester compatible avec Linux à condition d'utiliser le driver convenable.

Epson AcuLaser C1100 : bac de 500 feuilles en standard, port parallèle (bon pour la compatibilité avec un vieux PC en serveur d'impression, ça !), mais aucun moyen de la faire fonctionner sous Linux (ça devrait être possible avec un Mac, mais d'après les commentaires, ça a l'air un peu dur).

Konica-Minolta Magicolor 2300DL : comme la 2300W, énorme (25kg, 50cm de haut), bruyante (39dB au repos) et consommant 250W au repos. La compatibilité avec Linux est moins convaincante que pour sa petite soeur 2300W (un comble). Par contre, la qualité d'impression est toujours considérée comme aussi bonne (clairement un atout des Magicolor). Reste que le démarrage de la première page d'une impression semble se faire attendre (surtout dans le cas où le travail à imprimer est un peu long). La plupart des utilisateurs conseillent de configurer cette imprimante de façon à ne démarrer l'impression que quand le spooler est plein (c'est encore plus valable pour la 2300W).

Canon LBP-520 : plus petite que bien de ses concurrentes, démarrage très rapide et excellente qualité d'impression semblent les atouts de cette laser couleur. Mais aucun support (même approximatif) depuis Linux ou depuis un Mac. Presque 14W de consommation au repos. Même si les cartouches d'encre couleur livrées avec l'imprimante neuve sont de capacité réduite (2000 pages au lieu de 4000), la cartouche d'encre noire est de capacité standard (5000 pages).

Epson AcuLaser C900N : un peu ancienne mais toujours présente sur le marché, interfaces USB, Ethernet et parallèle, une mémoire un peu limitée (16Mo) mais aucun moyen de la faire fonctionner sous Linux (très vivement déconseillée sur le site linuxprinting.org).

 

En résumé, je n'ai pas trouvé l'oiseau rare dans la gamme de prix que j'étais prêt à consacrer à cet achat. Honnêtement, les imprimantes Konica-Minolta sont celles qui sont passées le plus près de me convaincre, mais la consommation et la taille m'ont vraiment fait reculer.

Imprimante laser Noir et Blanc (N&B)

Quand je me suis rabattu vers une option plus traditionnelle, je suis aussi revenu à mes réflexes dans le domaine des imprimantes laser N&B : acheter Hewlett-Packard dont les lasers semblent essentiellement increvables (expérience qui repose sur ma bonne vieille LaserJet 4L, bien sûr, mais aussi sur les rangs de LaserJet dans les entreprises où j'ai travaillé depuis 15 ans). Je n'ai jamais vu qu'une seule laser HP poser problème, et souvent elles font beaucoup plus d'impressions que ce pour quoi elles sont certifiées.

Imprimante laser HP LaserJet 1022En recherchant une imprimante dans la gamme HP, en partant des prix les plus bas, j'ai rapidement convergé vers la série HP LaserJet 1022.

En dessous de 200€ (moins de 300€ pour avoir une interface réseau), 1200x1200dpi, chargeur 250 feuilles, drivers pour tous les Windows, tous les Mac et un support raisonnable sous Linux (grace au langage de description de page propriétaire mais standard PCL-5e), 2W de consommation électrique au repos.

Ma décision est donc prise : la LaserJet est morte, vive la LaserJet !

Achat : ne pas acheter chez Multe-Pass.com, ils sont incompétents

Tous les détails sur la malheureuse affaire de l'achat chez multe-pass.com, à la page à ce sujet : ne pas acheter chez multe-pass.com, ils sont incapables.

Livraison et mise en service

Après le mois d'attente imposé par les incompétences de Mult E-pass en matière d'approvisionnement et de communication avec ses clients, l'imprimante est arrivée.

Déballage sans problème. Seul petit bémol : l'absence de cable USB. C'est devenu une habitude avec beaucoup de périphériques, mais c'est toujours un peu ennuyeux. Heureusement, que je disposais d'un câble de réserve (j'ai une pleine étagère de fils en tous genres, il est vrai).

Branchement sur un des ports USB libres de champagne (mon PC connecté au vidéo-projecteur, mais également serveur de fichiers et d'impression).

Le CD-ROM de drivers Hewlett Packard indique HP LaserJet 1020 series ce qui suggère que toutes les imprimantes de cette famille utilisent le même jeu de drivers.

A la mise sous tension, l'imprimante a commencé par cracher une page de test (j'espère que ce n'est pas systématique, ce genre de gaspillage de papier). Puis Windows 98 reconnaît l'imprimante, propose l'installation du driver depuis le CD-ROM. C'est fait en quinze secondes.

Hokusai - VagueLe nom de cette imprimante sera Hokusai en l'honneur du graveur et peintre japonais dont les ukiyo-e (estampes) ont marqué une évolution notable dans l'art japonais en partie sous l'influence des impressionnistes européens. Comme elle prend la suite de Durer, l'ancienne HP Laserjet 4L, cela m'a semblé parfaitement adapté à la situation.

Après avoir installé l'imprimante en mode partagé, je peux immédiatement lancer une impression. Voilà qui est plaisant. D'autant que l'imprimante ne fait vraiment aucun bruit (n'oubliez pas que c'était un problème évoqué plus haut lors du possible choix d'une imprimante laser couleur ; même si ce ne devait pas être un sujet d'actualité pour les imprimantes laser N&B).

 

 


http://www.roumazeilles.net/

Copyright (c) 1999-2008 - Yves Roumazeilles (tous droits réservés)

Dernière mise à jour : 30-oct-08

Google.com
Roumazeilles.net
Roumazeilles.net