Roumazeilles.net

Imprimantes laser couleur

Comparatif rapide dans les meilleurs prix

 

Les imprimantes laser couleur existent bien à prix d'ami. En ces jours de préparation des fêtes de fin d'année, les constructeurs rivalisent pour présenter leur meilleur produit dans la catégorie de plus en plus compétitive des moins de 300€ qui rend la chose enfin accessible à des particuliers. J'ai notamment remarqué les publicités sur les murs du métro parisien pour une imprimante Konica-Minolta Magicolor 2400W et j'ai donc décidé de reprendre le petit travail de comparaison.

Auparavant :

Dans un article précédent, j'avais déjà comparé des imprimantes laser couleur bon marché.

Quelles imprimantes couleur allaient donc tomber dans cette compétition ? J'ai découvert quelques offres nouvelles qui valent la peine d'être envisagées :

Canon LBP-5200 : plus petite que bien de ses concurrentes, démarrage très rapide et excellente qualité d'impression semblent les atouts de cette laser couleur (comme la précédente LBP-520). Même si le site linuxprinting.org ne semble pas la connaître (ce qui est généralement mauvais signe pour la compatibilité avec Linux), cela pourrait d'améliorer de ce côté-là. En effet, l'imprimante peut optionnellement être rendue compatible avec les langages PCL6 et PostScript 3 qui garantissent tout deux une utilisation facile aussi bien sur Mac qu'avec Linux. Par contre, une mémoire limitée (8 Mo seulement) pourrait devenir une contrainte sur certaines images couleur en mode bitmap si les drivers ne sont pas parfaitement optimisés.

Presque 14W de consommation au repos. Même si les cartouches d'encre couleur livrées avec l'imprimante neuve sont de capacité réduite (2000 pages au lieu de 4000), la cartouche d'encre noire est de capacité standard (5000 pages).

HP Color LaserJet 2600N : une belle machine de chez Hewlett-Packard. Comme prévu pour cette marque, il n'y aura aucun problème de compatibilité avec les systèmes d'exploitation récents ou anciens (compatiblité HP PCL 6, HP PCL 5c, HP Postscript Level 3 Emulation). Un bac de 250 feuilles et une interface Ethernet en font une imprimante parfaitement adaptée à un petit réseau personnel ou d'entreprise. Mais c'est tout de même une grosse machine (407 x 453 x 370 mm pour un poids respectable de 18.4 kg).

Si l'on regarde la qualité des impressions, on n'est pas impressionné. Il y a mieux dans la catégorie, mais il s'agit le plus souvent d'imprimantes qui n'ont rien à voir en termes de prix. Par contre, l'impression est très rapide (elle reste à 8ppm en mode couleur ce qui est très honorable).

Konica-Minolta Magicolor 2400WKonica-Minolta Magicolor 2400W : est la dernière venue de Konica-Minolta. Elle est maintenant en compétition avec les imprimantes plus anciennes de la gamme (voir plus bas), mais elle apporte des améliorations significatives. Les plus évidentes sont une taille, un poids et un niveau sonore considérablement améliorés (c'était facile mais ce n'est pas encore parfait).

Le site linuxprinting.org nous donne l'intéressante information que cette imprimante de type GDI (donc normalement réservée à MS-Windows) est reconnue correctement par un driver librement disponible. Mais pour ce qui concerne le Mac, la situation est passablement plus complexe. Cela marchera peut-être avec l'expérimentation conseillée ci-dessous (je n'ai pas pu vérifier moi-même ces informations) :

You have to be willing to do some experimenting (because I haven't done this personally), but I think it will work with installation of a set of open source driver "parts":

http://foo2zjs.rkkda.com/
(read and install from here first)

http://www.linuxprinting.org/macosx/foomatic/
(These two parts "may" be required to get the foomatic command interpreter - I'm not sure)

Good luck.

(Origine : http://www.macworld.com/forums/)

Sans être monstrueusement rapide (5ppm en couleur), cette imprimante de 18 kg offre tout de même une belle combinaison de 32 Mo de mémoire, d'une résolution de 2400x600dpi et d'un bac de 200 feuilles.

Sur Internet, on trouve beaucoup de commentaires plutôt positifs par des utilisateurs de toutes origines. Les problèmes parfois rencontrés semblent être :

 

J'ai aussi retrouvé un certain nombre des imprimantes de ma comparaison de l'été dernier :

Konica-Minolta Magicolor 2300W : énorme (25kg, 50cm de haut), bruyante (39dB au repos) et consommant 250W au repos (après ça, plus besoin d'éteindre la lumière en sortant de chez moi). Mais elle semble avoir une impression de bonne qualité et rester compatible avec Linux à condition d'utiliser le driver convenable.

Epson AcuLaser C1100 : bac de 500 feuilles en standard, port parallèle (bon pour la compatibilité avec un vieux PC en serveur d'impression, ça !), mais aucun moyen de la faire fonctionner sous Linux (ça devrait être possible avec un Mac, mais d'après les commentaires, ça a l'air un peu dur).

Konica-Minolta Magicolor 2300DL : comme la 2300W, énorme (25kg, 50cm de haut), bruyante (39dB au repos) et consommant 250W au repos. La compatibilité avec Linux est moins convaincante que pour sa petite soeur 2300W (un comble). Par contre, la qualité d'impression est toujours considérée comme aussi bonne (clairement un atout des Magicolor). Reste que le démarrage de la première page d'une impression semble se faire attendre (surtout dans le cas où le travail à imprimer est un peu long). La plupart des utilisateurs conseillent de configurer cette imprimante de façon à ne démarrer l'impression que quand le spooler est plein (c'est encore plus valable pour la 2300W).

 

Au final, il m'apparait très clair que la Konica-Minolta Magicolor 2400W doit être considérée en priorité en cas d'achat d'une imprimante laser couleur. Je n'attribue pas de diplôme, mais si c'était le cas elle aurait eu droit à une récompense.

 


http://www.roumazeilles.net/

Copyright (c) 1999-2008 - Yves Roumazeilles (tous droits réservés)

Dernière mise à jour : 30-oct-08

Google.com
Roumazeilles.net
Roumazeilles.net