DRM : les techniques se font la guerre

Dans le petit monde des techniques de protection des droits d’auteurs, on voit apparaître aujourd’hui les mêmes problèmes qu’il y a quinze ans avec les solutions de protection contre la copie des logiciels.

Par exemple, on commence à rencontrer des cas où deux solutions de DRM (Digital Rights Management) ne peuvent pas coucher ensemble sur le même ordinateur. Il ne suffisait pas d’avoir des approches logicielles qui vous empêchent de vous sevrir comme vous le voulez du CD que vous venez d’acheter, il faut encore que l’achat de l’un interdise l’utilisation de l’autre. C’est ce que révèle CDR-info à propos de conflits logiciels entre les offres techniques de SunComm et StarForce (deux fournisseurs de techniques de DRM).

Je suppose que, comme par le passé, l’industrie se rendra compte de l’immense bêtise de cette approche qui contraint plus les utilisateurs légitimes que les hackers, pirates et autres petits truands occasionnels. Mais il faudra sans doute un nombre considérable de clients emm… pour que les industriels de l’industrie musicale, phonographique ou du film se décident à revenir en arrière pour sauver leurs ventes qui ne sauraient profiter de ces problèmes qu’ils nous imposent de plus en plus.