L’histoire d’amour de Woody Allen avec une police

Pour ceux qui ne l’aurait pas encore remarqué, une majorité écrasante des génériques des films de Woody Allen sont écrit dans une seule et même police de caractères, Windsor.

Manhattan (Woody Allen) closing title

Apparemment, cela provient d’une unique conversation avec Ed Benguiat, typographe américain renommé, dans laquelle Allen voulut savoir ce qu’était une bonne police typographique.

Source : KitBlog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.