Et si Daesh ne disparaissait pas…

C’est la question assez terrible mais aussi assez troublante que pose Stephen M. Walt sur Foreign Policy dans un article intitulé « What Should We Do if the Islamic State Wins? » (Que faire si l’Etat Islamique gagnait ?)

L’auteur ne répond pas tant à la question qu’il la pose mais je trouve assez utile de partir de son postulat : Daesh ne va pas forcément disparaître parce que nous l’espérons (ni parce que c’est un groupe assez monstrueux). Il en faudrait bien plus pour éviter que le groupe qui s’intitule « Etat Islamique » ou « Califat » ne devienne réellement un état islamique stable et installé à cheval entre l’Iraq et la Syrie, ce qu’il est peut-être déjà en train de faire malgré les efforts internationaux.

Comme Stephen M. Walt, je ne tiens absolument pas à ce que cela arrive, mais il vaut sans doute mieux commencer à exercer son intellect sur les hypothèses les moins plaisantes. Et j’espère rencontrer d’autres auteurs dans cette même veine (et avec des propositions de réponse).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.