Voiture électrique en charge

Prises de courant pour une voiture électrique

Quelques informations éparses que j’ai pu récupérer ici et là. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver quand on veut installer une recharge pour véhicule électrique. Il y a bien des erreurs (je vais essayer de ne pas en introduire d’autres moi-même).

La solution la plus simple, la moins chère

Tout le monde la connait (elle est partout), elle permet de recharger mais lentement. Techniquement, la prise “standard 16A” ou “domestique 16A” n’est validée que pour 10A en continu (continu comme “charge toute la nuit”). Donc, sons utilisation est bridée pour protéger la prise et l’installation.

La prise renforcée

Prise GreenUp de Legrand

Pour aller au delà (16A en continu), il faut une prise “renforcée”. En fait, c’est une prise avec des caractéristiques “particulières” :

  • Un boîtier renforcé (métal en général) et un capot de protection contre les éclaboussures.
  • Des contacts à résistance réduite (finition argent – perso, je suis à moitié convaincu sur le vieillissement d’un contact argent ; mais c’est ce qui est promis et l’argent conduit très bien l’électricité, donc réduit le risque d’échauffement de contact).
  • Un micro-aimant (qui sert à la reconnaissance automatique par la prise mâle du câble de charge, pour qu’il puisse autoriser le chargeur à tirer 3.2kW au lieu de 2.3kW).
  • Un câble de charge avec la détection de l’aimant (Zoé et e-208, peut-être pas beaucoup d’autres constructeurs que les français). Sans cette détection, le chargeur ne prendra que 10A, par sécurité pour votre installation.
  • Un brevet Legrand sous le nom de Green’Up (aussi utilisé par Hager, sous licence nommé Witty).
  • Un prix entre 80€ (Hager, en plastique pas toujours très convaincant) et 200€ (Legrand en métal – c’est du lourd et c’est protégé par une clé en option).

Ces deux types de prises (16A et 16A renforcée) viennent naturellement sur une installation électrique monophasée dite “16A” (avec un disjoncteur diff sur 16A ou 20A).

Mais si vous avez une prise “32A”, en général, ça veut dire la prise 2 phases qui est utilisée pour les machines à laver ou les fours électriques. Le piège est qu’il faut aussi que la voiture accepte le triphasé (ce n’est pas toujours le cas, même si la prise véhicule dite “Europe type 2” comporte les contacts pour le triphasé, ils ne sont pas toujours présents sur la voiture).

On passe à 32A !

Prise P17

Parfois, c’est une prise 32A monophasée (le plus pratique dans le cas qui nous intéresse à condition qu’elle soit posée correctement).

Reste aussi la prise dite “P17” ou “prise bleue” (ou “prise caravane” parce qu’on la trouve couramment dans les campings) qui remplace avantageusement la traditionnelle “16A” pour monter à 32A, en monophasé. Son utilisation est très restreinte en intérieur (ou interdite), ce qui pose problème en garage ou en parking couvert. Mais c’est du robuste. C’est pas cher (25€).

Dans les deux cas, ça monte à 7.4kW si on sait faire reconnaître la puissance au chargeur de la voiture (je ne sais pas encore comment, sauf que Tesla sait s’en débrouiller avec un adaptateur inclus sur son câble de charge).

Wallbox

Évidemment, il y a encore la “wallbox” qui peut être configurée pour tirer jusqu’à 22kW. Mais pour un prix qui vient entre 1000€ et 2000€, posée (j’ai vu des wallbox chinoises sur Google à des prix qui laisseraient penser que le papier mâché et le cochonium zingué sont des ingrédients de base pour le haut de gamme).

Une collection de wallboxes

Conclusion ?

A propos de pose, tout (sauf la prise 16A utilisée à 10A, et la P17) est soumis à installation par un électricien certifié IRVE.

En tous cas, c’est ce que j’ai appris/compris ces dernières semaines en séparant les affabulations du genre “J’ai tout de même choisi une prise P17, pour des raisons économiques et parce que je ne comprends pas cette interdiction” (sic) et les informations difficiles à trouver (l’aimant dans la prise GreenUp a l’air d’être un secret bien gardé alors que Legrand parle partout de la finition argent des contacts).

Je n’ai pas regardé de trop près mais il y a aussi une réglementation sur les disjoncteurs. Selon les usages, ils n’ont pas les mêmes courbes de réponse (A, AC, C, je crois). Un électricien doit pouvoir choisir la meilleure courbe de réponse.

Laquelle vous faut-il ?

J’ai laissé la grande question pour la fin : combien de temps pour recharger la bagnole sur une prise maison ? Et donc laquelle choisir ? Mais il y a un moyen assez simple de répondre. Pas précis, pas exact, mais qui va bien vous orienter très rapidement.

C’est pas si compliqué. Une Zoé avec une batterie de 41kWh attaquée à 3.2kW (prise 16A renforcée), tu dirais quoi ? En divisant 41 par 3.2, ça donne pas moins de 13 heures.

Une Tesla avec une batterie de 82kWh ou 100kWh, tu peux compter en jours sur la même prise. Sauf si tu discutes à partir d’une wallbox à 22kW…

OK. Ce n’est pas très précis (et c’est plutôt un temps minimum qu’une valeur exacte) mais ça donne les ordres de grandeur.

Prise 16A (10A réels en continu)2.3 kW max
Prise 16A renforcée (16A réels)3.2 kW max
Prise 32A monophasée7.4 kW max
Prise P177.4 kW max
Wallboxde 7.4kW à 22 kW selon le modèle et le chargeur du véhicule

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.