Le DRM arrive sur nos disques durs

Le Trusted Computing Group vient d’annoncer qu’il publiera prochainement une spécification décrivant comment les disques durs magnétiques pourront inclure du Digital Rights Management (Gestion électronique des droits – DRM) pour supporter la Trusted Platform (Plateforme de confiance) qui est en préparation en vue d’obtenir des PC complètement protégés contre la libre circulation de l’information – il s’agit de se défendre contre le vol d’information numérique par les hackers et les pirates, la copie de musique MP3, les espions industriels et les bricoleurs de décodeurs TV).

L’implémentation comprendra une mémoire interne installée sur le disque dur mais qui restera complètement inacessible au PC lui-même. Elle contiendrait des informations importantes au sujet de l’état du disque dur (par exemple, le nombre et la position des secteurs illisibles) et des données ou du firmware de cryptage.

Voir aussi « Does Trusted Computing provide security for users or from them? » (est-ce que le Trusted Computing apporte ou retire de la sécurité aux utilisateurs ?) sur TG daily, où Bruce Schneier, l’expert international de la sécurité informatique, critique durement l’endroit où nous emmène le Trusted Computing (TC).