Expérience STALKER

STALKER Shadow of ChernobylVous vouliez savoir ce que vaut vraiment ce jeu, S.T.A.L.K.E.R. Shadow of Chernobyl ? Je vous dis tout après les premières heures de jeu.

  • Configuration mini : les informations données par THQ sont globalement exactes. Avec un AMD XP 2600+, 1Go de RAM et une carte ATI 9800pro, c’est tout à fait jouable à condition de rester en 800×600 et en qualité « Low« . De très rares tressautements et une image de bonne qualité même si elle est visiblement crénelée et sans anti-aliasing bien sûr. Dès que j’aurai mieux à me mettre sous la dent, je pourrais en dire plus, mais il était important de juger du minimum vital.
  • Jouabilité FPS impeccable. Les déplacements sont naturels et les combats demandent à être très attentif mais ce n’est pas un jeu de bourrin (réfléchir avant de tirer, viser avant de tirer, etc.)
  • Jeu en français et en anglais dès la sortie de la boite. Pas de problème pour les amateurs uniquement francophones, mais si vous voulez vous perfectionner en anglais, tous les textes sont sous-titrés à l’écran (cela compense le gros accent russe de la plupart des personnages).
  • J’ai observé un problème avec la sauvegarde rapide (je n’ai trouvé l’option que par hasard, elle ne semble pas décrite au manuel) : il est parfois impossible de la recharger sans redémarrer le jeu – très désagréable. Cause et solution : il ne fallait pas entrer d’espace dans le nom utilisé à l’enregistrement. En évitant cet écueil le problème disparaît sans doute.

Information : Voodoo Extreme publie un patch (v1.00001) pour STALKER qui devrait améliorer beaucoup de petits problèmes.

Attention : ce patch perd les sauvegardes déjà faites.

Sécurité : ce patch n’est pas présent sur les serveurs officiels de THQ. Son origine reste un peu incertaine.