Indécence publicitaire

En vedette :

Plongé dans la lecture de « Les infortunes de la pensée magique » de Jacques Darmon (Seuil, 2001), un ouvrage qui dénonce les nombreux disfonctionnements de notre société qui abandonne le rationalisme et la politique au profit d’un archaïsme magique et d’une sorcellerie moderne, j’ai tout à coup repensé à une publicité vue sur CNN International il y a quelques jours.

Nous ne citerons pas l’Organisation Non-Gouvernementale qui l’a commise (d’abord parce que je ne la connaissais pas et n’ai pas retenu son nom, secondairement par esprit de charité). Le message en était : « ne récupérez pas les déchets dans les tas d’ordures ; c’est une pratique horriblement dangereuse pour la santé ». Loin de moi l’intention de contredire ce message, mais je ne parviens pas à imaginer un enfant des favellas de Rio ou des Townships de Johanesburg revenant d’un tas d’ordures pour s’installer devant sa chaîne câblée préférée. N’y a-t-il pas contradiction entre nécessité vitale poussant un hors-caste poussé par la misère à tenter de trouver quelques dollars de subsistance dans des conditions atroces, et regarder une chaîne TV qui trouve ses clients anglophones dans les hôtels de luxe dont la préoccupation principale est « comment diable fonctionne cette serrure électronique du coffre-fort de ma chambre ? »

Si cette ONG voulait se faire connaître auprès des bailleurs de fonds, pourquoi pas ? Mais rien de tout cela. Simplement une ineptie qui aurait dû donner envie de vômir à l’agence publicitaire à qui l’on a confié le tournage et le montage de ce message.

Complément d’information : Tant pis pour la charité, j’ai revu la pub en question et j’ai pu relever le nom de l’ONG en question. Ce n’est pas moins que la Pan-American Health Organization (qui est le bureau régional sud-américain de l’OMS -Organisation Mondiale de la Santé, bras « santé » de l’ONU). Honte à eux !