Safari : contenu du sac photo

C’est décidé, je pars faire un safari léopard en Afrique du Sud en avril. La grande question est -comme toujours- que faut-il mettre dans le sac photo, que faut-il emporter. Mais également, que faut-il laisser ? Nous ne sommes pas des baudets, mais il est désagréable de ne pas pouvoir faire la photo que l’on était venu prendre. Il est vrai que c’est parfois une question d’appréciation. Je me souviens d’un autre photographe au Kenya dont nous nous moquions gentiment pendant qu’il trimballait les 5 kilos et demi de son 600mm/4 Canon. Mais il avait beau jeu de nous expliquer que ça pourrait bien servir en cas de guépard partant en chasse un peu loin de nos véhicules…

Voyons ce qui devrait entrer dans mon sac photo Lowepro Mini Trekker AW :

  • Boitier : toujours mon fidèle Konica-Minolta Dynax 7D. Je ne prendrai même pas de vieux boîtier argentique, je ne m’en servirais pas.
  • Optique de base : télé Minolta 300mm/4, très bel objectif.
  • Télé secondaire : soit le vieux Sigma 400mm/5.6 au cas où je serais un peu court, soit (mieux) le télé Minolta 200mm/2.8 avec un doubleur Minolta (à condition que j’en achète un d’occase à bon prix dans les semaines à venir – un doubleur).
  • Objectif de fond de sac : zoom Minolta xi 28-105mm/3.5-4.5, pas une bête, mais il ne prend pas de place.
  • Les bonnettes macro pour le zoom au cas où je laisserais aussi trainer les yeux par terrre pour trouver quelques fleurs ou insectes
  • Deux cartes Compact Flash 1Go Transcend et un videur CompactDrive PD70X pour ne jamais être à court de place (au Kenya, en 7 jours, j’ai sorti 950 photos)
  • Un flash Minolta 5600HS parce qu’il sera peut-être possible de faire du safari de nuit et que je rêve d’une photo de léopard à la mare
  • Jumelles : ce n’est pas absolument critique mais c’est drôlement plus pratique, de superbes 10×50 achetées en promo chez Liedl il y a un an
  • Nettoyage : chiffons, soufflettes, etc. mais rien de très technique

J’hésite encore à emporter un monopode si on doit rester en 4×4 au long du safari. Un bean bag ou une écharpe roulée en boule est sans doute plus pratique.

Pour ce qui est de l’alimentation électrique, c’est clair. En lodge en Afrique du Sud, les choses seront faciles puisque nous aurons accès au secteur. Mais je vais quand même prendre les chargeurs 12V pour la batterie du Dynax 7D et pour les piles batons du CompactDrive PD70X. Je n’utilise pas de convertisseur 12V/230V qui pèse lourd et a un rendement assez réduit (ça chauffe), je suis équipé pour l’autonomie en 12V. Je pars avec deux batteries pour l’appareil (il suffira de les croiser à l’occasion, mais je les recharge en toute occasion possible), trois ou quatre jeux de piles 1.5V rechargables.

Tout cela, sera accompagné d’un petit bloc-notes papier (pas de gros risque de panne…) pour compléter le PDA Sony Clié que j’ai toujours sur moi mais qui sera peu utilisé pour cause d’autonomie électrique limitée.

Sans oublier chemises à manches longues et chapeau de brousse pour se protéger du soleil.

Vous verriez quelque chose qui manque ou quelque chose en trop ?

One comment

Comments are closed.