Sony Alpha 900 en liberté

Rien ne restera caché aux yeux attentifs des amateurs photo sur Internet. Le Sony Alpha 900 vient d’être observé en vrai utilisé avec un objectif Carl Zeiss 16-35mm f/2,8.

Remarquez le petit LCD trapézoïdal au sommet du boîtier et la position très confortable des boutons drive et exposition près du sommet de la poignée et sous le doigt du déclencheur :

Source : DP via PB.

6 comments

  1. Je viens de regarder les 39 images faites avec le Sony 900:

    1/ 90% des photos sont faites autour de F2 ce qui est stupide pour juger la netteté, le piqué etc… Il aurait fallu qu’il les fasse à F8

    2/ Les rares photos réalisées autour de F8 sont intéressantes :
    Le rendu global est doux avec un enrobé plutôt rare en numérique, très agréable, des hautes et basses lumières bien maîtrisées, MAIS OÙ EST LE POINT?
    ?J’ai beau me balader sur toute les images que j’ai enregistré sur CS3 (68Mo en 8 bits…) pas moyen de trouver où se situe la mise au point.

    Par exemple cette photo : http://www.dpreview.com/gallery/photo.aspx?gallery=sony_a900preview_samples&photo=37

    Là, on est au 1/400éme F9 (donc de la profondeur de champ) + un bon objectif. C’est de la brique et de la pierre avec du soleil (donc de la matière favorable à un rendu qui dégage).?Et bien, Il n’y a pas un endroit qui soit net, piqué, arraché, c’est dramatique.

    Plus difficile à exprimer : la douceur de l’image se traduit par un manque de contraste tonal et de volume dans les matières. C’est plat.

    C’est peut être un peu trop tôt pour juger mais si ce test représente ce que peut sortir cet appareil, alors très peu pour moi.

    J’ai essayé un Phase one P21 + de “seulement” 18MO… par rapport au Sony, c’est le jour et la nuit.

    Il fallait s’y attendre, il n’y a pas de miracle, mettre 24Millions de pix sur un 24 x 36 induit une taille de photosites minuscule,?il n’y a pas un objectif (photo) qui qui résolve suffisamment pour être à la hauteur.

    Sur le P21+ (seulement 18Mo) les photosites font 9 microns et toute la différence est là…

    Cette course au millions de pixels sur un capteur 24×36 aboutit à une impasse.

    Ce boîtier est destiné aux professionnels, mais comment monter au front avec un truc aussi mou, ou aucun endroit de la photo n’est vraiment net?

    Pour tous ceux qui ont connu l’argentique, le Kodachrome 25, le moyen format (Argentique et Numérique), la chambre 4?x5? et 20×25. Ce Sony ne fait vraiment pas illusion.

    Photgraphiquement vôtre.?http://www.francoisfrenkiel-photo.com

  2. Merci beaucoup François pour ces précisions et cetet analyse. J’ai juste une hésitation. Travailler sur des images dont nous ne savons pas de manière certaine si elles proviennent du firmware définitif est… risqué. De plus, Sony nous a déjà fait le coup (voir Alpha 700) de la première version de firmware quasiment ratée et corrigée quelques semaines après.

    Maintenant, la Phase One P21+ est à quel prix ? On est à des prix qui ne se justifient déjà plus pour un « simple amateur » : entre 2500€ et 3000€ pour un Full Frame en 35mm). P21+, c’est pas un peu plus cher qu’un Alpha 900, non ?

  3. Bien sûr, je parle en fonction de mon utilisation professionnelle, ce qui semble être la destination de cet appareil.
    Le prix est beaucoup moins élevée qu’un Phase One P21+
    Mais quand on annonce 24 millions de pix sur un capteur, je compare avec un capteur de 18 millions de pix et la différence est à tomber sur le c…en faveur du 18millions de pix.
    J’aurais préféré qu’il y ait « seulement » 18 millions de pix sur ce nouveau capteur, mais des photosites nettement plus gros, ce qui aurait joué en faveur de la diminution du bruit, du pouvoir résolvant des objectifs qui ne peuvent pas suivre etc…
    Il est évident que le marketing a pris le pas sur l’intérêt concret du photographe et c’est vraiment dommage.
    Photographiquement vôtre.

    http://www.francoisfrenkiel-photo.com

  4. Je reviens sur ce sujet avec un peu de retard parce que je voulais d’abord avoir un peu de recul. Mais il il est important de préciser que l’unanimité s’est faite depuis la publication des images Hirez de DP-Review : il s’agit d’une vraie catastrophe de qualité qui ne représente pas les images telles que produites par l’appareil de série.

    On ne peut que supposer que DPR s’est précipité un peu trop pour présenter à tout prix des images. Visiblement Sony a refait le coup de la version très préliminaire de firmware. On va finir par être plus attentifs à ce point avec Sony.

    A l’opposé, les commentaires qui commencent à sortir ici ou là sont plutôt élogieux (peut-être pas au niveau d’une Phase One P21+, mais vraiment bien) et en particulier tout à fait au niveau de la concurrence Nikon ou Canon (là aussi, je me garderai de faire un commentaire trop définitif ; les analyses comparatives vraiment faites correctement manquent encore).

  5. Oui , c’est très étrange, je viens de lire l’essai dans Chasseur d’image et Le Photographe. Ils sont enthousiasmés par le piqué alors que toutes les photos que l’on peut trouver sur le Net ici et là montrent une absence de piqué et un rendu des matières particulièrement plat.
    Cela dit, je me souviens des mêmes articles tout aussi enthousiastes sur le D300, j’en ai un, alors qu’en architecture (c’est particulièrement visible dans ce type de photo) c’est un cul de bouteille qui donne de images auxquelles il faut systématiquement ajouter du contraste tonal pour faire ressortir un peu de matière et augmenter la netteté apparente.
    Le mieux à faire c’est d’attendre un peu que les premiers utilisateurs en parlent et de faire un petit essai en boutique (apporter sa carte mémoire).

Comments are closed.