Fabrication de cartes électroniques

Certains savent sans doute que je travaille dans l’industrie électronique (pour l’automobile) chez Johnson Controls. A ce titre, je côtoie régulièrement des moyens de fabrication industrielle de circuits imprimés de produits électroniques complexes. Je voulais depuis longtemps faire partager ces connaissances mais ne pouvait guère aller prendre des photos pour vous faire visiter les moyens industriels de mon employeur.

Tout change quand je trouve les informations librement disponibles sur Internet. Par exemple, AMD-ATI (concepteur et fabricant de cartes graphiques pour ordinateurs individuels) a publié un petite vidéo de présentation.


Link to YouTube


On n’y voit pas grand chose direz-vous. Alors, voilà où interviennent les vidéos très détaillées et parfaitement didactiques de l’Institute for Interconnecting and Packaging Electronic Circuits (IPC) : IPC Training/Certification Videos. Vous y trouverez (en anglais, parfois en espagnol) des vidéos qui détaillent toutes les étapes et presque toutes les technologies qui interviennent dans la fabrication des cartes électroniques.

La plupart d’entre elles sont disponibles sur YouTube et Google Video.


Pour ceux qui seront passés par ces étapes, je propose aussi de regarder une présentation infiniment plus technique sur un sujet très particulier : les soudures sans plomb. En effet, depuis des décennies, l’industrie électronique utilise une grande quantité de plomb (métal intéressant pour sa faculté de fondre à relativement basse température). Mais avec la disparition progressive des autres sources de plomb dans notre environnement (le saturnisme est une maladie grave qui a pour cause l’absorption de plomb et son accumulation dans l’organisme) les déchets électroniques étaient montrés du doigt. Nous sommes en ce moment-même dans une phase de transition extrême pour toute cette industrie qui abandonne progressivement une technologie maîtrisée et nécessaire depuis des années et qui apprend à utiliser la « soudure sans plomb » ou « lead-free ».

Si vous êtes prêt à un peu de concentration en anglais pendant une demi-heure, voilà une conférence à ce sujet. Les ingénieurs électroniques comme moi ont certainement des choses à y apprendre.


Reliability of Lead-free Solder

3 comments

  1. Si j’avais su que j’allais parfaire mes connaissances sur le sujet en trainant sur ton site ! Rien à dire, tu m’étonneras toujours… A quand un post sur le Shô ?

Comments are closed.