Iran

633,048 votes (9:47) deviennent 587,913 votes (13:53)

633,048 votes (9:47) deviennent 587,913 votes (13:53)

Tout semble avoir été dit à propos des manifestations qui font actuellement suite aux élections présidentielles iraniennes. Jusqu’ici, je me sentais un peu incapable de seulement commenter à ce sujet, mais j’ai eu envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice éclairant ces événements qui sont probablement au cœur de la refondation de la nation et de la société civile iranienne.

Comme beaucoup, j’ai vraiment l’impression qu’il s’agit d’une bataille entre deux factions à l’intérieur du même régime. La différence entre Mousavi et Ahmadinejad reste quand-même plus une différence de degré qu’une différence de nature et même si les résultats ont bien été truqués par la direction de l’État (voir ci-contre la TV iranienne qui annonce les résultats en faveur de Mousavi, puis les corrige en faveur d’Ahmadinejad – alors que le ministère de l’intérieur avait déjà officieusement annoncé à Mousavi ce qui devait être ensuite contesté), les candidats n’en étaient pas moins pré-approuvés avant les élections.

Accusez-moi de pessimisme chronique, mais j’ai bien peur que cette révolte ne soit pas la révolution tant attendue par certains hors d’Iran.

En attendant, des gens meurent pour leur liberté. Quels que soient les candidats, le peuple iranien ne veut pas accepter que son vote soit piétiné ou volé. Malgré tout ce que l’on peut penser du pays, c’est bien là le cœur battant de la démocratie. C’est bien le combat qui mènera à la démocratie.

Sources :

© Matt Bors

© Matt Bors

Traduction approximative : “C’est sûr, on pourrait tous rentrer à la maison et tranquillement accepter le résultat d’élections truquées de manière évidente…” ; “mais nous rejetons le mode de vie américain !”

2 comments for “Iran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.