Rencontre sauvage au Botswana

Ne le dîtes pas à mes parents, ils penseraient que je suis en danger lors de mes voyages ! Voici l’une des rencontres faite sur les pistes du Parc National de Moremi (Botswana).

Cobra du Cap
Cobra du Cap

Contrairement aux apparences, la langue n’est pas la partie qu’il fallait surveiller : la caractéristique du cobra est qu’il peut se dresser pour cracher son venin aux yeux de sa victime (j’ai d’ailleurs trouvé récemment un article qui explique comment un chercheur à déterminé ce qui permet à un tel serpent d’anticiper les mouvements de sa proie pour atteindre les yeux en plein mouvement : How spitting cobras shoot for the eyes).

Ici, je crois qu’il s’agissait bien d’un Cobra du Cap (aussi souvent appelé cobra jaune), mais je suis prêt à en revoir l’identification si quelque expert peut me corriger.

Cobra du Cap (Naja nivea), Cape Cobra.
Parc National de Moremi, Botswana. Mai 2010.

PS : Ah oui ! J’allais oublier de mentionner que j’étais dans une voiture et que j’utilisais un long télé-objectif (400mm de focale). Mais le cobra était vraiment très long.

Une réponse à “Rencontre sauvage au Botswana”

  1. J’ai rencontré un individu similaire dans la région du Cap le mois dernier. Selon le guide, pas très rassuré (pas un vrai guide, juste un collègue autochtone), il s’agissait d’un « yellow snake », qui a la particularité de cracher son venin à distance. Ta photo et tes commentaires me font réaliser qu’il s’agissait bien d’un cobra, probablement celui que tu as identifié. Je viens de trouver sur Google que « yellow snake » est la traduction du terme Afrikaans qui désigne le cobra du Cap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.