BitComet

Accélerer Bitcomet

Cet article a été publié pour la première fois, il y a plusieurs années. Il repose sur une version assez ancienne de BitComet que je n’utilise plus actuellement, mais il est probable que les idées de base de cette configuration restent parfaitement valables. Néanmoins, soyez attentif !

 

This post in English Speed up BitComet, BitComet configuration

Comme le PC sur lequel je fais tourner ce BitComet est plutôt une vieille machine (qui tourne toujours sous Windows 98) il y a donc fort à penser que cette configuration pour BitTorrent est plutôt une bonne base qui fonctionnera aussi très bien sur une grosse machine ou un système d’exploitation plus performant comme Windows XP. Donc, tout le monde devrait pouvoir en tirer parti facilement. J’espère que vous pourrez en tirer le meilleur parti possible.

Toutes les options

Je ne limite pas la réception, mais je bloque le maximum d’upload à un peu moins que le maximum de ma ligne ADSL. Cela permet de continuer à se balader sur Internet sans être gêné. Pour cela, il faut connaître votre vitesse maxi et vous pouvez fixer le maximum au moins 10-15% en dessous de ce maximum.

Je n’utilise pas de proxy.

 

J’ai choisi un répertoire séparé pour stocker les téléchargements.

L’allocation avant le téléchargement permet de ne pas découvrir en cours de téléchargement qu’il n’y avait pas assez de place sur le disque dur (on en est prévenu presque tout de suite).

A la fin du téléchargement, je recommande de contrôler le « Hash ». Cela permet parfois de détecter un petit accident de téléchargement (un plantage du PC par exemple) qui s’est traduit par un petit nombre d’erreurs et de voir BitComet relancer immédiatement le téléchargement des petits morceaux manqués.

La tâche de téléchargement s’arrête automatiquement au plus tôt (102%) ce qui permet de favoriser complètement les autres téléchargement et me laisse la possibilité de relancer l’upload ultérieurement.

En émission, j’essaye de favoriser un peu les débits rapides (min 3 KB/s) parce que mon PC tourne sous Windows 98 et ne gère donc pas très bien les centaines de connexions qu’un PC sous Linux ou WinXP, Win7 ou Win10 peut accepter.

Sans commentaire. Il ne s’agit que de mon propre confort d’utilisation. Très subjectif et sans effet d’optimisation.

Les seules remarques utiles concernent le choix de minimiser la charge de « hash check » (il n’y a aucune urgence à voir calculé le « hash » après plusieurs heures de téléchargement d’une image DVD-ROM d’une distribution GNU/Linux.

Par contre, le choix d’ajouter le « DHT Network » (4e option) est important pour assurer de trouver le plus facilement possible un maximum de correspondants. C’est critique pour les téléchargements pour un public restreint ou ceux qui ont perdu leur « tracker ». La liste de trackers de sauvegarde m’est toujours apparue comme n’apportant rien (il est rare qu’un torrent soit disponible sur plusieurs trackers à la fois – à l’exception de DHT Network).

Ici aussi, j’autorise le « DHT Network » afin de faciliter les téléchargements les plus difficiles, en ajoutant un moyen de trouver des sources supplémentaires.

Les options suivantes étant réservées à Windows XP ne me concernent pas. Par ailleurs, on trouve là plusieurs choix que j’ai fait pour limiter la charge de ma pauvre machine Win98. Cela ralentit un tout petit peu la performance de BitComet (si vous avez un Windows XP, Windows 7, ou Windows 10, je conseille de garder les options par défaut).

Là aussi une petite restriction sur le nombre de connexions/sessions pour ne pas trop charger Windows 98. Les options par défaut sont bonnes pour Windows XP.

La taille du cache disque peut être importante. Elle varie selon les conditions d’utilisation, mais il est important de garder une valeur maximale très élevée pour limiter des tout petits accès (et trop nombreux) au disque dur. Ce matraquage du disque peut avoir des conséquences sur sa longévité. Evidemment, cela a peu d’effet sur la vitesse de transfert quand vous utilisez un SSD plutôt qu’un disque dur mécanique, mais limiter les accès à un SSD reste une bonne idée même s’ils sont beaucoup moins fragiles qu’il y a quelques années. Il ne faut donc pas lésiner de ce côté-là. Et laisser BitComet faire ses choix à l’intérieur de ces limites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *