Star Boutique/ADVL : escroc, voleur ou simplement incompétents ?

Je voudrais relater ici une expérience vraiment malheureuse qui m’est arrivée. Lecteur, je vous laisserai juge, mais le titre le dit bien : j’hésite encore sur la qualification de l’intervenant principal, mais je crois qu’il est utile de mettre en garde pour que personne d’autre ne soit victime de pareille mésaventure.

Mais commençons au début. Comme certains le savent, je suis né dans une famille où le modélisme ferroviaire était une passion partagée. Une pièce entière occupée par d’innombrables cornières métalliques et planches en bois permettait d’héberger un “circuit de trains électriques” de 15 m² environ avec des dizaines de mètres de voies en échelle HO, des centaines de locomotives et de wagons. Toute mon enfance a été bercée par les acquisitions de ces objets (trains, mais aussi décors miniatures) et les travaux de construction auxquels les parents comme les enfants participaient activement et continument jusqu’à leur majorité au moins.

Quand mon père est décédé, alors que la maison devait être vendue, nous avons voulu donner une seconde vie à ces locomotives, ces wagons qui ne pouvaient rester là. Le prix de vente n’a plus grand-chose à voir avec le prix d’achat, mais comment “jeter” ce qui a été toute une enfance ? Autant trouver quelques personnes qui leur donneraient “une nouvelle maison” sur un autre “circuit de trains électriques” ?

C’est ainsi que je me suis tourné vers un revendeur plutôt connu dans notre milieu de ferrovipathes amateurs (oui, cela s’appelle ainsi) et doté d’un rayon de ventes de matériel ferroviaire d’occasion : Star Boutique. Ce qui me semblait bien commencer par un contact agréable avec un commerçant qui connait son produit et qui me semblait respecter la passion de ses clients, a finalement tourné à la pantalonnade.

Pensez donc :

  • Une conversation téléphonique puis une rencontre à Palaiseau ont mené au dépôt-vente de quelques dizaines de locomotives et de wagons en mai 2021.
  • J’aurais sans doute / peut-être dû être plus attentif à la formalisation du contrat de dépôt-vente. Je suis sans conteste naïf. Mais je suis reparti avec une liste numérotée et contresignée, et l’accord sur le fait qu’il n’y avait pas une grande urgence, mais que je recevrais ma part de la vente au fur et à mesure.
  • En septembre 2021, j’ai été informé par le représentant de ADVL/Star Boutique de la vente de douze pièces (des locomotives) avec un montant me revenant de 791€ (une assez belle somme à tout prendre, les premières ventes étant plus faciles sont sans doute plus élevées).
  • Aujourd’hui, en 2023, malgré de multiples relances (téléphone, mail ou LRAR) et des explications progressivement de plus en plus “fumeuses” sur les explications possibles, aucun paiement n’a toujours eu lieu.
  • Ah ! Je fais erreur. Il y a bien eu un paiement. Mais il s’agissait d’une erreur : Star Boutique a transmis mon RIB a un de ses fournisseurs qui m’a envoyé une petite somme d’argent qui revenait à Star Boutique (sensiblement moins que les sommes dues par ailleurs). À ce moment-là, nous nous sommes mis d’accord pour que cela soit corrigé par le virement du solde. Mais cela n’aura jamais résolu le problème.

Que faut-il en penser ? Un commerçant qui n’honore pas son engagement (il vend, mais ne paye pas celui qui a mis en dépôt-vente ; je ne sais si la qualification exacte est celle de l’escroquerie ou du vol ou du recel). Un commerçant qui ne parvient pas à gérer les RIB de ses divers contacts (c’est assurément un incompétent et je crains que cela ne lui vaille des ennuis qu’il aura générés tout seul). Star Boutique (ou sous son autre dénomination ADVL) travaille sur un marché bien sûr difficile (le train électrique n’est plus ce qu’il a été).

Mais l’incapacité à verser le montant d’une vente dix huit mois après sa réalisation indique soit une maison au bord de la faillite (pas les moyens de payer ?), soit une organisation qui relève de la prédation plus que du commerce.

Je ne peux pas vous recommander Star Boutique. En modélisme ferroviaire neuf ou d’occasion. En boutique ou sur eBay. J’ai été naïf, assurément. Prenez vos propres précautions…


Pour ceux ou celles qui se poseraient la question : Oui, le recours au juge est pertinent. Ce sera sans doute long à mettre en place. À suivre…

1 comment for “Star Boutique/ADVL : escroc, voleur ou simplement incompétents ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.