Google repère les futurs démissionnaires

Quand vous êtes une entreprise avec une grosse réputation dans la gestion des données, quand vous avez un fichier, vous n’y pouvez rien, il vous faut l’explorer avec vos ordinateurs pour en tirer des informations. C’est ce que fait Google avec ses fichiers de ressources humaines. Ils utilisent des algorithmes passablement sophistiqués pour identifier plus efficacement les salariés qui doivent recevoir une promotion rapide, doivent faire l’objet d’un entretien complémentaire rapproché ou des personnes qui sont sur le point de donner leur démission.

C’est sans doute faisable à condition de disposer de suffisamment de données et d’une puissance de calcul adéquate. Google dispose des deux (surtout des CPUs et des bases de données presqu’illimitées).

Je ne suis pas sûr de voir ces progrès techniques indéniables comme une bonne nouvelle pour les libertés individuelles.

Source : The Wall Street Journal.

2 comments

  1. Extraits : « gfrosse » « gfestion »
    Je détecte avec mes algorithmes sophistiqués un cheveu sur la langue, ou bien l’index de la main gauche qui aurait enflé 😉

    Merci pour votre site !

  2. Ce sera donc un « gfros » index de la main « gfauche ».

    Je corrige (il est curieux que le correcteur orthographique d’Opera ne me l’avait pas signalé – ou je ne l’ai pas vu).

Comments are closed.